Stéphane Plante / Le Journal de Montréal :

Chaque requin aurait une personnalité bien à lui en plus d’être sensible à son environnement. Ces prédateurs des mers seraient-ils de grands incompris? C’est du moins ce que permettent de croire les conclusions d’une étude menée par une équipe de chercheurs du département des sciences biologiques de l’Université Macquarie à Sydney en Australie. Selon ce que rapporte le quotidien britannique Daily Mail, les chercheurs ont observé les comportements des requins de l’espèce dite «dormeur de Port Jackson» quand on les plaçait dans un environnement qui ne leur était pas familier.

Lire sur Le Journal de Montréal