Olivier Therriault / Le Journal de Montréal :

RIMOUSKI  |  Québec refuse de secourir les 150 grands saumons prisonniers d’une partie de la rivière Mitis, près de Mont-Joli dans le Bas-Saint-Laurent, puisque les coûts d’une telle opération, estimée jusqu’à 50 000 $, n’assureraient pas la survie des poissons à long terme. C’est ce qu’indique le cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, qui a refusé personnellement de commenter le dossier. Le Journal a révélé que 150 grands saumons se trouvent actuellement séquestrés au pied d’un barrage d’Hydro-Québec à proximité du fleuve Saint-Laurent. La destruction d’une barrière de rétention par le courant, le printemps dernier, leur a laissé le champ libre pour frayer dans ce secteur hostile.

Lire sur Le Journal de Montréal