David Prince / Le Journal de Montréal :

L’usine d’embouteillage était en construction alors qu’aucun permis n’a été demandé

VAL-D’OR | Une entreprise chinoise souhaitait importer chaque jour entre 8000 et 10 000 bouteilles d’eau provenant de l’aqueduc de Val-d’Or, en Abitibi.

La Ville de Val-d’Or a fait cesser il y a deux semaines les travaux de construction d’une usine clandestine d’embouteillage d’eau sur le site de la ferme avicole Les Œufs d’or. Le propriétaire de la ferme, Denis Beauvais, affirme être en contact avec une entreprise nouvellement créée à Hong Kong et en Chine, Water World inc., pour l’exportation de 8000 à 10 000 bouteilles d’eau de 500 millilitres par jour.

Pas de permis

L’entreprise n’avait cependant pas demandé de permis à la Ville pour construire l’usine. La Ville a donc mis fin aux travaux et a demandé une autorisation à la cour pour obliger l’entreprise à démanteler l’usine, puisque celle-ci ne respecte pas les règles de zonage de ce secteur. «Aucune usine d’embouteillage d’eau qui utiliserait l’eau de la Ville n’est permise à Val-d’Or. Ce ne serait pas éthique de le permettre alors que les installations sont payées par tous les citoyens», a raconté le maire suppléant de Val-d’Or, Gilles Bérubé, qui précise que si une entreprise puisait dans un puits, ce serait peut-être différent.

Lire sur Le Journal de Montréal