Geneviève Gélinas / Le Soleil :

(Gaspé) Il «faudra une période plus longue» pour que l’usine de Ciment McInnis soit rentable, vu le dépassement de coûts de 444 millions $, a admis jeudi le ministre des Finances. Carlos Leitão reste convaincu que la cimenterie sera «rentable à moyen terme, car les perspectives de transport et de vente de ciment sur la côte est américaine sont toujours très positives». La position de M. Leitão, exprimée lors de son passage à Gaspé, est plus modérée que celle du premier ministre. En fin de semaine, Philippe Couillard a déclaré que le projet se révélait «encore plus intéressant que ce qu’on pensait», après l’évaluation la plus récente suivant le dépassement de coûts. L’usine en construction à Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, doit produire 2,2 millions de tonnes de béton par année et créer 153 emplois en phase d’exploitation.

Lire sur Le Soleil

Cimenterie McInnis: changements dans l’actionnariat

André Dubuc / La Presse :

Ciment McInnis est dorénavant détenue à 66 % par Beaudier Ciment et à 34 % par des actionnaires minoritaires, dont Investissement Québec. L’information est donnée au compte-gouttes, mais avec beaucoup d’insistance, les médias obtiennent quelques réponses à leurs questions concernant la cimenterie de la Gaspésie dans laquelle les Québécois ont investi collectivement pas moins d’un demi-milliard de dollars jusqu’à maintenant. Beaudier Ciment est une coentreprise ayant comme actionnaires la Caisse de dépôt et placement et Beaudier, le holding de la famille Bombardier-Beaudoin. Avec la nouvelle ronde de financement, la Caisse détient dorénavant 55 % de Beaudier Ciment à la suite de son investissement de 140 millions en capital-actions et de 125 millions en actions privilégiées. Beaudier en détient maintenant 45 %. À l’origine, Beaudier Ciment contrôlait 51,1 % de Ciment McInnis.

Lire sur La Presse