Gille Gagné / Collaboration spéciale, Le Soleil :

(Port-Daniel) Les représentants du groupe Environnement Vert Plus sont restés sur leur appétit mercredi, après une rencontre avec des dirigeants de Ciment McInnis. La question délicate du volume des rejets de métaux dans l’atmosphère s’est toutefois éclaircie un peu. À partir d’une extrapolation des rejets par seconde de différents métaux, les gens d’Environnement Vert Plus avaient calculé en septembre qu’annuellement, la future cimenterie de Port-Daniel émettra 82 kilos de plomb, 23 kilos de mercure, 13 kilos d’arsenic, deux kilos de cadmium, 153 kilos de chrome, 372 kilos de zinc et six tonnes de cuivre par an, notamment.

«On a appris que les métaux seraient récupérés à la sortie de la cheminée et qu’ils iraient dans le ciment. On va les vendre avec le ciment. Est-ce que ce procédé sera toujours utilisé? Il faut avoir la foi pour croire à ça et je ne suis pas bien gréé en matière de foi», a indiqué Bilbo Cyr, porte-parole d’Environnement Vert Plus.

Lire sur Le Soleil

Ciment McInnis : Environnement Vert plus lève le camp

ICI Radio-Canada :

Après trois jours de campement à Port-Daniel-Gascons, le groupe Environnement Vert plus a défait ses installations en fin de journée mercredi. Auparavant, trois membres de l’organisation ont rencontré les dirigeants de Ciment McInnis. Ils avaient de nombreuses questions à poser à Ciment McInnis, notamment sur le combustible de coke de pétrole qui sera utilisé dans le processus de fabrication du ciment.

Les environnementalistes s’inquiètent des rejets polluants dans l’environnement et des impacts sur la population. Le porte-parole du regroupement Environnement Vert plus, Pascal Bergeron, souhaitait entre autres connaître les données sur la bio-accumulation des résidus des cheminées dans le sol, dans l’eau et sur les espèces vivantes. « Comment ça va nous affecter au sommet de la chaîne alimentaire? », demande-t-il.

Lire sur ICI Radio-Canada