AFP :

L’ex-maire de New York Michael Bloomberg, très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, a assuré vendredi que les États-Unis tiendraient leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre malgré le climatoscepticisme de l’administration Trump.

« Ceux qui pensent que l’administration Trump mettra fin au leadership américain sur le changement climatique font la même erreur que ceux qui pensent qu’elle va redonner du travail aux mineurs, en surestimant la capacité de Washington à peser sur les marchés énergétiques », affirme le milliardaire dans une tribune publiée dans le New York Times.

Selon lui, avec ou sans les politiques environnementales passées par Barack Obama qu’a promis de réexaminer Donald Trump, « la moitié des centrales au charbon du pays avaient déjà prévu de fermer ou de basculer sur des sources d’énergie plus propres », sous la pression des consommateurs qui préfèrent des énergies moins polluantes et la compétitivité croissante d’énergies propres.

Lire sur La Presse

Le Devoir : Plaidoyer pour le climat sur fond d’incertitude à Washington

TVA Nouvelles : Les décisions américaines sur le climat, un impact «incertain»