La Presse Canadienne :

Les bienfaits environnementaux de l’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) sont remis en cause par une étude de l’Institut C.D. Howe publiée mercredi. Des exportations canadiennes de GNL ne réduiraient les émissions de dioxyde de carbone que dans certaines régions de l’Asie, indique le rapport, qui souligne qu’elles auraient plutôt l’effet contraire dans la majorité des autres marchés. Le développement des exportations de ce carburant requiert de l’énergie pour la liquéfaction du gaz naturel ainsi que pour son transport vers des centrales électriques à l’étranger. Les auteurs de l’étude, James Coleman et Sarah Jordaan, affirment que ces exportations pourraient néanmoins réduire les émissions globales de gaz à effets de serre (GES) si elles remplaçaient le charbon ou le pétrole dans l’alimentation des centrales électriques en Chine, en Inde, au Japon, de même qu’à Taïwan.

Lire sur ICI Radio-Canada