AFP :

Rome – L’agriculture mondiale, à la fois source et victime du réchauffement climatique, doit réaliser une transformation profonde pour relever le défi de nourrir l’humanité, estime l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un rapport présenté lundi à Rome. Le secteur agricole subit déjà sécheresses et inondations liées au réchauffement mais produit 21 % des gaz à effet de serre, rappelle le rapport en plaidant pour « une transformation profonde des systèmes alimentaires et agricoles partout dans le monde ».

Le rapport appelle à la généralisation de l’usage de variétés de cultures utilisant efficacement l’azote mais aussi une meilleure gestion de la fertilité des sols. Il insiste aussi sur la nécessaire diversification pour mieux utiliser les ressources et faire face aux coups durs, avec une intégration entre culture, élevage et plantation d’arbres ou l’ajout d’une activité complémentaire.

Lire sur Le Devoir