AFP :

Un fort refroidissement de l’océan Atlantique nord, prévu à long terme par les modèles informatiques sur l’évolution du climat, a de fortes chances d’avoir lieu au cours du 21e siècle, soit plus rapidement qu’anticipé jusqu’alors, selon une étude publiée mercredi.

Selon ces travaux parus dans la revue Nature communications, «la probabilité d’un refroidissement rapide de l’Atlantique Nord au cours du 21e siècle est de près de 50 %».

Or, la modification de la circulation des courants marins, dont le fameux Golf Stream qui tempère le climat de la Floride aux côtes européennes, «pourrait entraîner un bouleversement climatique sans précédent», écrit l’équipe de chercheurs (CNRS/Université de Bordeaux et Université de Southampton).

En 2013, le Groupe d’experts sur l’évolution du climat (Giec), qui synthétise les études existantes, estimait qu’un tel phénomène s’installerait progressivement et sur une échelle de temps longue.

Lire sur La Presse

Baisse de 2 % de la quantité d’oxygène dans les océans

ICI Radio-Canada avec l’AFP :

Le volume global d’oxygène dans les océans a baissé de plus de 2 % depuis 1960, montre une étude allemande. La situation est encore plus préoccupante en Arctique.

Les chercheurs du Centre Geomar Helmholtz de Kiel pour la recherche océanique expliquent qu’il existe de grandes variations du volume d’oxygène selon les différents bassins océaniques et les différentes profondeurs.

En outre, le volume de l’eau océanique entièrement dépourvue d’oxygène a plus que quadruplé durant la même période.

Cette réalité pourrait avoir de graves conséquences sur les écosystèmes marins, notent Sunke Schmidtko, Lothar Stramma et Martin Visbeck, les auteurs des travaux publiés dans la revue Nature.

Lire sur ICI Radio-Canada