Tommy Chouinard / La Presse :

Un comité de travail sur le transport des matières dangereuses mis sur pied après la tragédie de Mégantic a été relégué aux oubliettes à l’arrivée au pouvoir des libéraux. « Il est difficile d’obtenir une information en temps réel sur les matières dangereuses circulant au Québec pour tous les modes de transport. » C’est le ministère des Transports du Québec lui-même qui le déplore, et depuis bien avant l’accident tragique sur l’autoroute Métropolitaine. Il fait ce constat dans un document datant de 2013 et destiné à un comité de travail sur le transport des matières dangereuses. Or le gouvernement Couillard a passé à la trappe ce comité peu de temps après son arrivée au pouvoir. La Table québécoise sur la sécurité ferroviaire et le transport de matières dangereuses avait été créée par le gouvernement Marois en décembre 2013, dans la foulée de la tragédie de Lac-Mégantic. Cette table réunissait des experts de trois ministères (Transports, Sécurité publique et Affaires municipales) et des représentants des associations municipales (UMQ et FQM).

Lire sur La Presse