Florence Sara G. Ferraris / Le Devoir :

Dans le but de s’imposer à l’étranger, Communauto est en voie de s’associer à de gros joueurs du milieu des transports, a appris Le Devoir. Cette nouvelle « alliance » internationale devrait permettre au pionnier québécois de l’autopartage de faire face aux nombreux défis qui l’attendent dans les prochaines années et, surtout, de se positionner comme un acteur-clé de la mobilité de demain. Bousculé par les innovations technologiques et par l’arrivée d’imposants nouveaux joueurs, le petit monde de l’autopartage est en pleine mutation. Électrification des flottes de véhicules, automatisation imminente et implantation dans des marchés jusqu’alors inexplorés, les défis qui attendent les différents services de voitures partagés ne manquent pas. Et Communauto, le plus ancien réseau d’autopartage en Amérique du Nord, ne compte pas demeurer en reste.

Lire sur Le Devoir