Louis Favreau et Francine Néméh – respectivement sociologue à l’Université du Québec en Outaouais et consultante en développement international / Opinion, Le Devoir :

Le développement et le climat sont indissociables dans la coopération canadienne avec le Sud

La dernière assemblée générale de l’Association québécoise des organisations de coopération internationale (AQOCI), tenue en mai, a fait une priorité de la consultation en cours de la ministre du Développement international et de la Francophonie. Avec raison, puisque ses 70 organisations ont vécu 10 années de plomb avec le gouvernement précédent. Voici quelques pistes du virage à prendre sous l’angle de la« croissance économique durable ».

Opérer un grand bond en avant : le marqueur écologique

Dans un contexte où les États sociaux partout au Sud sont à reconstruire, la coopération internationale doit viser des secteurs qui peuvent influencer les politiques de développement au lieu de se laisser happer par un travail surtout humanitaire qui laisse en plan la plupart des grands enjeux de la période : le climat, la sécurité alimentaire, les inégalités sociales.

Lire sur Le Devoir