AFP :

Milliers de policiers mobilisés, marée de drapeaux, immense canopée : le Maroc a déployé de grands moyens pour la 22e conférence internationale sur le climat (COP22) qui s’ouvre lundi à Marrakech, dans un pays très ambitieux sur les énergies renouvelables.

Aux portes de la médina (vieille ville) de Marrakech (centre), le « village éphémère » de Bab Ighli s’apprête à accueillir sur 300 000 mètres carrés les 20 000 participants attendus à ce rendez-vous planétaire qui doit permettre d’avancer pour limiter le réchauffement climatique.

Une immense canopée — inspirée des tentes traditionnelles marocaines — a été dressée au coeur du village. Autour d’elle, une « zone bleue », placée sous l’autorité de l’ONU, accueillera les négociations, les personnalités, les journalistes et les délégués des 3300 ONG accréditées. Dimanche, des centaines de délégués s’y pressaient déjà pour récupérer leur accréditation. Une « zone verte » sera en théorie ouverte au grand public pour ceux qui se seront auparavant enregistrés.

Lire sur Le Devoir