Le Devoir :

Le marché du fer étant déprimé, ArcelorMittal pourrait réduire d’une quinzaine d’années la durée de vie de ses installations minières sur la Côte-Nord. Port-Cartier et Fermont sont aux abois. La porte-parole du Parti québécois en matière de développement nordique, Lorraine Richard, a été jusqu’à dénoncer « l’abandon de la Côte-Nord par le gouvernement libéral. Le Plan Nord est l’un des échecs les plus retentissants du gouvernement libéral actuel », a affirmé la députée de Duplessis.

Lire sur Le Devoir

Le Soleil : ArcelorMittal pourrait cesser ses activités plus tôt que prévu sur la Côte-Nord

ICI Radio-Canada : L’avenir d’ArcelorMittal préoccupe la Côte-Nord

ICI Radio-Canada (Audio) : Fermeture d’ArcelorMittal: y a-t-il péril en la demeure?