Alexandre Robillard / Journaliste à La Presse canadienne :

Le premier ministre Philippe Couillard est à l’aise avec le recours à la fracturation hydraulique dans le cadre du programme d’exploration d’hydrocarbures sur l’île d’Anticosti, a indiqué jeudi son cabinet. Charles Robert, responsable des relations avec les médias au cabinet du premier ministre, a affirmé que M. Couillard n’a pas d’objection à l’utilisation de cette méthode controversée, à petite échelle, sur l’île du golfe Saint-Laurent.

Lire sur Le Devoir