Diane Germain, hydrogéologue / Opinion, Le Devoir :

M. Couillard se dit inquiet de la nomination de Scott Pruitt à la tête de l’Agence américaine de protection de l’environnement. Pendant ce temps, il adopte une loi sur les hydrocarbures qui favorise l’exploitation des gaz de schiste au détriment de la protection des eaux souterraines, notre plus précieuse ressource.

 De plus, « il faut de toute urgence s’attacher à quantifier et réduire les émissions de méthane », plaident dans un éditorial ces chercheurs qui ont coordonné un bilan mondial mené par plus de 80 scientifiques de 15 pays (« Le méthane, une menace pour la planète ? », Le Devoir, le 12 décembre 2016).

Bref, quoi penser ? Chose certaine, ceux qui croient enrichir l’État grâce à l’exploitation des gaz de schiste, ce n’est qu’illusion. La facture sera salée et sera transmise non seulement aux générations futures, mais aussi aux écosystèmes futurs.

Source : Le Devoir