Mélanie Labrecque / Le Peuple Lévis :

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) s’inquiète des propos du PDG du Port de Québec, Mario Girard. Ce dernier, selon le GIRAM, avait exprimé son désir de voir la zone Rabaska transformée en port régional en eau profonde. «Le site n’offre aucune condition terrestre de base et réalistement propice à une vocation portuaire d’envergure. […] De surcroît, il y a un défi logistique quasi insurmontable pour sortir de telles marchandises solides. […] Il ne reste, en fait, qu’une seule option: faire du site Rabaska un terminal d’exportation de pétrole lourd», a fait savoir le GIRAM, par voie de communiqué. Gilles Lehouillier estime qu’il «n’y a rien de nouveau sous le soleil.» Ce secteur industrialo-portuaire a été reconnu dans le schéma d’aménagement, poursuit-il, pour le transport de gaz naturel liquéfié.

Lire sur Le Peuple Lévis