Daniel Leblanc / Le Droit :

Il est minuit moins cinq dans l’épineux dossier du bois d’oeuvre qui oppose le Canada aux États-Unis, selon le syndicat Unifor, dont la tournée des régions s’arrêtait à Gatineau jeudi. Et les mesures annoncées dans le budget fédéral la veille n’ont rien fait pour rassurer les milliers de travailleurs de l’industrie forestière, bien au contraire.

Venu rencontrer plusieurs membres et dirigeants des sections locales de l’Outaouais, le directeur d’Unifor au Québec, Renaud Gagné, a tenu à dire qu’à la suite d’un récent entretien qu’il a obtenu avec le sous-ministre adjoint de Ressources naturelles, Glenn Mason, tout indique que des droits de douane pouvant atteindre 40 % risquent d’être imposés dès le 24 avril sur les exportations canadiennes destinées au sud de la frontière.

Si aucun accord commercial n’est conclu entre les deux pays et que l’administration Trump va de l’avant avec une telle mesure, des milliers d’emplois seront en jeu, soutient Unifor. Le gouvernement Trudeau « tarde à agir et ne semble pas comprendre l’urgence et la gravité de la situation », prétend le syndicat qui représente 310 000 travailleurs d’un océan à l’autre.

Lire sur Le Droit

La Frontière : Plusieurs familles pourraient être affectées par un nouveau conflit sur le bois d’oeuvre

La Presse : Bois d’oeuvre: les efforts des syndicats «excessivement utiles»

ICI Radio-Canada : Négociations sur le bois d’œuvre : Unifor à la rencontre des députés

Communiqué APFC : Des possibilités pour le secteur forestier dans le budget fédéral

Communiqué PQ : Budget du Québec – Le gouvernement doit annoncer de l’aide pour les communautés forestières

ICI Radio-Canada : Les producteurs forestiers privés se mobilisent

Le Quotidien : Le lait en échange du bois