ICI Radio-Canada :

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, se désole du refus du ministère de l’Environnement d’autoriser l’abattage de1200 phoques gris sur la réserve écologique de l’Île Brion. Des scénarios sont à l’étude pour relancer cette industrie assue-t-il.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a formé un comité d’urgence, et étudie trois scénarios pour relancer l’industrie du phoque aux Îles. « Il y a possibilité en mer, dans d’autres lieux, d’autres provinces, mais c’est sûr que ça représente des défis », explique Germain Chevarie.

Le député donne en exemple, la possibilité de chasser le phoque sur les berges de l’Île de Sable.

On pense que le projet va coûter un peu plus cher ailleurs, mais le MAPAQ s’avance pour affirmer qu’on sera présent pour soutenir cette alternative-là.
– Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine

Lire sur ICI Radio-Canada

Un comité pour aider l’industrie du phoque aux Îles

ICI Radio-Canada :

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a formé un comité pour aider les chasseurs de phoque et les transformateurs. Ce groupe est mis en place après que le ministère de l’Environnement ait refusé le projet expérimental de chasser 1200 phoques gris sur la réserve écologique de l’Île Brion.

Le MAPAQ précise que le comité sera formé de représentants du ministère, de chasseurs et de transformateurs. Ils proposeront des solutions pour aider ceux qui dépendent de cette chasse.

À titre d’exemple, il pourrait y avoir des incitatifs financiers pour encourager la chasse au phoque du Groenland ainsi que la possibilité de chasser ou d’acheter du phoque dans d’autres zones ou provinces.

Le projet pilote sur les nouvelles méthodes de chasse au phoque gris, « respectueux pour le bien-être de l’animal » précise le communiqué du ministère, sera aussi à l’ordre du jour.

Lire sur ICI Radio-Canada

Communiqué : Chasse aux phoques à l’île Brion – Le gouvernement du Québec met en place un comité de travail