André Bernard / ICI Radio-Canada :

Certains tremblements de terre dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien seraient associés aux activités pétrolières et gazières au pays, selon une étude menée par des chercheurs canadiens. L’injection d’eau dans le sol pourrait bien être derrière le phénomène. Selon les chercheurs, 60 % des séismes dans le bassin sédimentaire de l’Ouest, qui se trouve à l’est des Rocheuses, auraient un lien avec les activités de fracturation hydraulique et 30 % avec l’injection de liquide dans les puits d’enfouissement. Ils en sont venus à cette conclusion en analysant les tremblements de terre survenus dans cette zone entre 1985 et 2015 et leur corrélation avec les activités et la localisation de plus de 12 000 puits de fracturation hydraulique et d’enfouissement.