Jean-François Bégin / La Presse :

La Direction de santé publique (DSP) de l’Abitibi-Témiscamingue a jugé irrecevable l’étude d’impact environnemental produite par Canadian Malartic au soutien du projet d’expansion de sa mine d’or à ciel ouvert, qui fera l’objet à compter de mardi d’audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Le ministère de l’Environnement a donné le feu vert à la publication de l’étude d’impact, ce printemps, bien que de nombreux questionnements soulevés par la DSP demeurent toujours en suspens, en ce qui a trait notamment aux impacts psychologiques et sociaux du projet, aux mesures d’atténuation proposées et aux impacts sur le niveau sonore dans les quartiers habités aux abords de la mine.

Lire sur La Presse