Marie Christine Trottier / Le Journal de Montréal :

Des matériaux provenant du chantier Turcot ont été déversés dans une partie de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, malgré un décret du ministère de l’Environnement l’interdisant. Des photos prises lundi en fin d’après-midi au bas de la falaise montrent que de la terre et du gravier du chantier Turcot se retrouvent dans les milieux humides de l’écoterritoire. La clôture qui délimite le chantier et protège l’habitat naturel de la couleuvre brune, une espèce menacée, est d’ailleurs fortement endommagée.

Lire sur Le Journal de Montréal