Vincent Marissal / La Presse :

La région de Québec débat intensément de la nécessité de construire un troisième lien entre les rives nord et sud, soit un tunnel ou un nouveau pont, des solutions chères, qui déplaisent aux environnementalistes, dont l’efficacité est remise en question, mais qui obtiennent l’appui d’une bonne partie de la population. En attendant une éventuelle première pelletée de terre, c’est sur la scène politique que ce projet fait le plus de bruit.

(…)

Attablé devant un lunch frugal, dans son bureau de l’hôtel de ville, le maire Labeaume avale une gorgée de Pepsi et hausse les épaules de dépit en parlant de la fronde radiophonique.

« La radio, ça fait dix ans que je vis avec ça, lance-t-il. C’est assez simple : ils vont tout faire pour me battre. Ils ne veulent pas battre le SRB, ils veulent battre Labeaume. C’est payant pour eux, c’est des cotes d’écoute. C’est très payant d’alerter les automobilistes et de leur dire que quelqu’un a ourdi un plan maléfique pour leur faire perdre leur voiture. Quand ces gens-là sont dans leur auto, pris dans les embouteillages, tu scores ! C’est juste de la business. »

Lire sur La Presse