Evelyne Côté / ICI Radio-Canada :

Hydro-Québec évoque la thèse des failles dans le roc pour expliquer à première vue la mort du travailleur survenue, il y a une semaine, au chantier de la Romaine.

Le porte-parole de la société d’État, Mathieu Rouy, demeure prudent sur les causes et les circonstances de l’accident de travail qui a coûté la vie à Luc Arpin, 51 ans, des Escoumins.

C’est l’enquête de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail qui en apportera les conclusions.

Tout porte à croire, selon les géologues, qu’il y a des failles dans le roc dans un sens précis et il y en avait une qui n’était pas dans le même sens. Donc probablement que c’est ça qui a causé l’effondrement, mais c’est très préliminaire.
– Mathieu Rouy, porte-parole d’Hydro-Québec

Lire sur ICI Radio-Canada