Canoe.ca :

Des scientifiques allemands ont découvert une nouvelle méthode pour faire la fixation du carbone en laboratoire qui pourrait révolutionner la lutte aux changements climatiques.

À partir d’un savant mélange d’enzymes, ces chercheurs de l’institut Max-Planck de microbiologie terrestre sont parvenus à absorber le CO2 présent dans l’air ambiant d’une manière plus rapide et efficace que le font les végétaux. Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue Science, le 18 novembre dernier.

«On peut imaginer un jour produire quelque chose qui ressemblerait à une feuille artificielle (…) qui absorberait le CO2 et le transformerait en produits chimiques utiles», a expliqué Tobias Erb de l’institut Max Planck de microbiologie terrestre, au site Popular Mechanics.

Lire sur Canoe.ca