ICI Radio-Canada :

La demande d’injonction interlocutoire visant Canadian Malartic est entendue en cour depuis ce matin au palais de justice de Val-d’Or. Elle a été déposée par un citoyen de Malartic et elle est appuyée par le Comité de citoyens de la zone sud de Malartic.

La demande d’injonction a pour objectif de demander à Cour supérieure du Québec que la minière respecte en tout temps les lois et les normes environnementales, et les conditions de son permis. Elle vise notamment le taux d’extraction et de dynamitage initialement permis et les normes concernant le bruit.

« Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que la mine va s’agrandir. Si elle a un permis, les travaux vont recommencer à être en surface, pas loin de la communauté, pendant encore plusieurs années. C’est ça que les citoyens craignent : augmenter encore de nouveau les nuisances. Oui, peut être que là, actuellement, le portrait est mieux qu’il était, mais qu’est-ce qui s’en vient pour la suite? C’est ça que les citoyens craignent et c’est pour ça que les citoyens aimeraient avoir une ordonnance de la cour qui dirait que pour maintenant et pour l’avenir, vous devez respecter en tout temps les normes, point final », explique le co-porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine, Ugo Lapointe.

Lire sur ICI Radio-Canada

Ajout :

ICI Radio-Canada : Action collective contre Canadian Malartic : la Cour supérieure étudie la demande

L’Écho abitibien : Demande d’autorisation de recours collectif contre Canadian Malartic entendue par la Cour supérieure