Communiqué de Québec solidaire :

Revue de presse sur le rejet du BAPE
Découvrez tous nos articles sur le train de la Caisse

QUÉBEC, le 9 févr. 2017 /CNW Telbec/ – « Le gouvernement du Québec ne peut pas aller de l’avant à toute vapeur avec le projet de REM de la Caisse de dépôt, sans étudier sérieusement les nombreuses critiques qu’il soulève, explique Manon Massé, la porte-parole par intérim de Québec solidaire. Le BAPE a confirmé que le REM actuel n’est pas un projet assez satisfaisant pour relancer le transport collectif dans la métropole. L’Assemblée nationale doit étudier ce projet sérieusement avant que les gouvernements n’y injectent 2,5 milliards $. »

La députée de Sainte-MarieSaint-Jacques déposait aujourd’hui une pétition signée par plus de 1 100 citoyens-nes préoccupés par l’actuel projet de Réseau électrique métropolitain. Québec solidaire demande qu’une commission parlementaire se penche sur cet important projet de transport collectif pour le rendre véritablement efficace, responsable et durable.

Selon le porte-parole du Regroupement de citoyens pour un meilleur projet, Alex Turcotte, le tracé actuel est mal intégré et aura des impacts majeurs sur les lignes actuelles.

« Comment envisager de se priver du tunnel sous le Mont-Royal? De plus, ce tracé met en péril la ligne VaudreuilHudson et plusieurs secteurs se retrouveraient alors sans moyens de transport efficaces pour se rendre au centre-ville. Qu’en serait-il de la valeur des maisons à proximité des gares actuelles? Le REM aura certainement des impacts importants sur l’étalement urbain, sur la tarification et pour tous les contribuables du Québec. Il faut prendre le temps de bien les évaluer afin de les atténuer », soutient M. Turcotte.

Pour Maja Vodanovic, conseillère municipale de l’arrondissement de Lachine, la technologie et le tracé doivent être revus.

« Les populations le long de l’autoroute 20 seront délaissées. Comment justifier d’investir autant de fonds publics pour un métro de surface qui traverse des zones peu peuplées alors qu’un corridor électrique moins coûteux pourrait desservir des zones plus denses? » demande Mme Vodanovic.

Manon Massé invite la population à poursuivre la mobilisation et à exiger un projet qui corresponde aux besoins de la population.

« Après des décennies sans projet majeur de transport collectif, le Québec ne peut se permettre de faire de mauvais choix pour la région de Montréal. Le projet actuel serait mal intégré au réseau, stimulerait l’étalement urbain et aurait un impact négligeable sur la hausse de l’utilisation des transports en commun », conclut la députée solidaire.