Marie-Eve Shaffer / Journaliste, Journal Métro :

Depuis le début de l’année, les retards enregistrés par les trains de banlieue de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et causés par des trains de marchandises qui leur bloquent le chemin ont doublé par rapport à l’an passé. Quatre-vingts trains de banlieue ne sont pas entrés en gare à temps en janvier et février derniers, contre 41 pendant les mêmes mois en 2015, a indiqué l’AMT à Métro. Mars ne s’annonce guère mieux, mais l’AMT ne veut pas tirer de conclusions hâtives. «Ça nous inquiète, a dit la porte-parole de l’agence gouvernementale, Fanie Clément Saint-Pierre. On observe cela. Pour nous, ce n’est pas rassurant ces données-là.»

Lire sur le Journal Métro