AFP :

Le constructeur automobile doit être sanctionné pour ses mensonges, dit le bureau de la concurrence. Les nuages s’accumulent pour Volkswagen dans l’affaire des moteurs diesels truqués aux États-Unis après l’annonce mardi du dépôt d’une plainte par l’autorité de la concurrence américaine la Federal Trade Commission (FTC), contre le constructeur allemand, accusé d’avoir menti aux acheteurs des voitures impliquées. Dans un communiqué, la FTC affirme que VW a menti aux consommateurs par le biais de campagnes publicitaires vantant les mérites du « diesel propre » alors que ses voitures étaient équipées de logiciels truqueurs destinés à tromper les tests d’émissions.

Lire sur Le Devoir