Radio-Canada avec CBC :

Un an après que le Canada eut accepté d’appuyer sans réserve la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA), les dirigeants des Premières Nations disent que le gouvernement fédéral n’a toujours pas de plan clair pour la mettre en œuvre.

« Personne ne surveille l’application de la déclaration des Nations unies à travers le Canada », décrie l’avocat cri et ancien chef Willie Littlechild.

Celui qui a participé aux ébauches de la DDPA en tant que député fédéral dans les années 1970 croit que le Canada traîne de la patte comparativement aux États-Unis, qui ont instauré un processus afin d’obtenir des mises à jour régulières sur la mise en œuvre de la Déclaration, tout de suite après l’avoir approuvée en 2010.

« Nous n’avons pas encore vu ça au Canada et je pense que ce serait une étape très importante », avance-t-il.

Lire sur Radio-Canada

Radio-Canada : Portrait contradictoire de la situation des Autochtones canadiens à l’ONU