ICI Radio-Canada :

À moins d’un mois de l’application du règlement de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) pour protéger les sources d’eau potable, certains propriétaires craignent toujours de voir chuter la valeur de leur terrain. C’est le cas de Carole Leblond, propriétaire d’un terrain à Stoneham-et-Tewkesbury depuis deux ans. Elle redouble d’efforts afin d’obtenir un permis de construction avant la date d’entrée en vigueur du nouveau règlement, le 20 octobre. La CMQ a déjà annoncé certains assouplissements en ce qui concerne les fosses septiques, mais pour l’instant, l’interdiction de construire sur un terrain dont la pente est de plus de 15 % demeure. « Je suis obligée de continuer ma procédure pour tenter d’obtenir un permis. Je suis obligé de dépenser des milliers de dollars pour peut-être. finalement. me faire dire : « Ok, finalement le 16 %, on l’accepte. » C’est un guess », déplore-t-elle.

Lire sur ICI Radio-Canada