ICI Radio-Canada :

Les nouvelles mesures de protection de l’eau potable dans le nord de la couronne de Québec pourraient empêcher toute construction sur 340 terrains à Lac-Beauport. Et c’est sans compter un potentiel d’au moins 150 terrains supplémentaires que la municipalité devra renoncer à exploiter en zone montagneuse. Les chiffres sont tirés d’une analyse effectuée par le Service de l’urbanisme et du développement durable, des permis et inspections de Lac-Beauport. Dans le document daté du 7 mars et obtenu par Radio-Canada, les auteurs concluent que la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) « s’attaque directement aux pouvoirs mêmes de la municipalité de Lac-Beauport de contrôler son développement et d’aménager son territoire ».

Lire sur ICI Radio-Canada