Claude Lafleur / Collaboration spéciale, Le Devoir :

New York éprouve comme Montréal un problème fréquent : gérer les torrents d’eau qui tombent lors d’averses qu’on dit « se produire seulement une fois par siècle » ! Or, Derick Tonning, directeur adjoint en ingénierie au Bureau des infrastructures vertes de la Ville de New York, confirme que ces pluies diluviennes surviennent de plus en plus souvent. Le problème, à Montréal comme à New York, c’est que ces trombes d’eau surchargent les usines de filtration des eaux usées. En conséquence, elles sont souvent déversées directement dans le fleuve et les rivières sans aucun traitement. Et comme l’explique M. Tonning, le système d’égout de nos villes a le défaut de mélanger les eaux de pluie (propres) aux eaux usées de nos toilettes. Les averses torrentielles constituent donc une importante source de pollution.

Lire sur Le Devoir