Alexandre Touchette / ICI Radio-Canada :

EXCLUSIF – Des municipalités québécoises ont versé collectivement des millions de dollars à des firmes de génie-conseil pour des études de faisabilité, exigées par Québec pour l’implantation du traitement des eaux usées, qui ont dû être refaites, parfois à plusieurs reprises. Ces études deviennent périmées parce que les subventions pour réaliser les travaux ne sont jamais accordées.

Près de 40 ans après l’instauration du Programme d’assainissement des eaux du Québec, une centaine de municipalités québécoises rejettent toujours leurs égouts dans les cours d’eau. Certaines ne font que commencer le processus pour installer un système de traitement des eaux usées, mais dans bien des cas, des démarches enclenchées depuis des décennies pour tenter de remédier à la situation se sont embourbées sous des montagnes d’études et de formulaires.

Un courriel envoyé par Radio-Canada dans chacune de ces 100 municipalités a révélé une grande frustration dans leurs relations avec les fonctionnaires provinciaux. Le quart des villes qui ont répondu à notre demande ont dû refaire des études de faisabilité exigées par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, parce que leur projet est resté bloqué trop longtemps, faute de financement.

Lire sur ICI Radio-Canada