Patricia Cloutier / Le Soleil :

(Québec) Implantée depuis plus de 20 ans au Québec, Communauto était dans l’économie du partage avant même que l’expression ne soit consacrée. Si elle n’approuve pas la façon de faire d’Uber, qui ne respecte pas la loi, l’entreprise croit que rien n’arrêtera l’innovation et que les règles québécoises n’auront pas le choix «de changer». «C’est clair qu’il va y avoir de nouveaux joueurs dans le taxi, dans le déplacement sur demande, qui vont apporter de l’innovation en s’adaptant aux règles, qui entre-temps, vont changer», a commenté Marco Viviani, directeur du développement chez Communauto, en marge d’une annonce à l’Université Laval jeudi.

Lire sur Le Soleil