Hélène Baril / La Presse :

Le Québec a dépensé 1 milliard de dollars depuis 10 ans pour aider les entreprises à consommer moins d’énergie. Ces efforts n’ont à peu près rien donné, conclut une étude réalisée par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal. Les programmes d’efficacité énergétique d’Hydro-Québec, de Gaz Métro et du Bureau de l’efficacité énergétique ont permis de réduire la consommation d’énergie des entreprises, mais très marginalement. Ces économies d’énergie représentent seulement 0,5 % de l’énergie consommée au Québec.

Lire sur La Presse

L’efficacité douteuse du plan québécois

Karl Rettino-Parazelli / Le Devoir :

Le gouvernement du Québec a complètement raté la cible qu’il s’est fixée en matière d’efficacité énergétique pour la période 2006-2015 et est en voie d’échouer de la même façon en 2030 si la tendance se maintient, révèle un rapport dévoilé mercredi par HEC Montréal. Le Portrait global de l’efficacité énergétique en entreprise au Québec, produit par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal, dresse un bilan fort sombre des retombées des programmes d’efficacité énergétique depuis la mise en oeuvre de la Politique énergétique québécoise 2006-2015. Les données compilées par les chercheurs Pierre-Olivier Pineau et Johanne Whitmore indiquent que le Québec n’a atteint que 37 % de la cible globale en efficacité énergétique établie pour cette période. La cible d’économie d’énergie a été atteinte ou presque atteinte pour ce qui est de la consommation de gaz naturel (135 % de l’objectif) et de l’électricité (85 %), mais c’est tout le contraire pour ce qui est des produits pétroliers (11 % de l’objectif atteint).

Lire sur Le Devoir

L’efficacité énergétique en entreprise au Québec : les efforts actuels ne permettront pas d’atteindre les cibles de 2030

Chaire de gestion du secteur de l’énergie / Communiqué :

Montréal, 7 septembre 2016 – En analysant les programmes d’efficacité énergétique, la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre (GES) par sous-secteurs d’activité en entreprise, la Chaire de gestion du secteur de l’énergie, en collaboration avec le Pôle e3 de HEC Montréal, constate, dans sa plus récente étude, que les cibles fixées par le gouvernement ne seront pas atteintes si les tendances actuelles se poursuivent. Une réorientation générale des efforts est donc indispensable. Si le gouvernement fixe les objectifs en matière d’efficacité énergétique, ce sont en grande partie les entreprises qui devront les réaliser. En effet, 66 % de l’énergie consommée au Québec est consacrée à des usages industriels, commerciaux et institutionnels.

Lire sur le site de la  Chaire de gestion du secteur de l’énergie

Lire le rapport complet