Alexandre Shields / Le Devoir :

Le gouvernement Trudeau a annoncé jeudi les détails de son plan de réduction des émissions de méthane de l’industrie pétrolière et gazière. Ottawa, qui accumule les retards en matière de lutte contre les changements climatiques, confirme ainsi que le fédéral reporte à 2023 la mise en oeuvre de certaines mesures majeures pour réduire ce puissant gaz à effet de serre.

Selon ce qu’a fait valoir la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, le gouvernement fédéral a bon espoir de parvenir à réduire les émissions de méthane de 40 % à 45 % d’ici 2025. Une telle mesure doit permettre de diminuer les émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) du Canada de 20 millions de tonnes, soit l’équivalent d’environ quatre millions de véhicules.

Pour atteindre cet objectif, Ottawa a prévu d’imposer différentes mesures à l’industrie pétrolière et gazière, qui compte pour 44 % des émissions canadiennes de méthane, soit 48 millions de tonnes par année. Au total, le méthane compte pour 15 % des émissions de GES au pays.

Lire sur Le Devoir

Le Journal de Québec : Secteur du pétrole et du gaz: Ottawa s’attaque aux émissions de gaz à effet de serre