Communiqué du National Observer :

OTTAWA, 11 octobre 2016 — Mike De Souza, ancien employé de Postmedia, demande au conseil de presse canadien, le National NewsMedia Council, de faire enquête sur une attaque irresponsable du journal National Post visant à étouffer le journalisme d’enquête du National Observer, où De Souza y est maintenant chef de pupitre.

Dans la plainte soumise ce mardi, De Souza demande au conseil, une alliance de publications médiatiques de partout au Canada, de faire enquête sur les déclarations trompeuses à propos de son travail journalistique au sujet d’Énergie Est et des sources de financement du National Observer, publiées dans le Financial Post. Il a également demandé que l’enquête passe en revue les actions de l’auteure et du rédacteur qui a commandé le texte en question.

« Est-ce que c’est ce à quoi il faut s’attendre au Canada anglais lorsqu’on fait enquête sur l’industrie pétrolière ? » a demandé De Souza. « C’est une tentative d’intimidation et je trouve que c’est une attaque disgracieuse contre le journalisme d’enquête. C’est une attaque contre le droit à l’information, et dans le fond, c’est une attaque contre tous les citoyens du Québec. »

L’article mis en question a été publié par le Financial Post lundi le 3 octobre. L’auteure y a dénoncé l’enquête du National Observer sur l’affaire Charest impliquant l’ancien premier ministre du Québec, l’Office National de l’Énergie et l’oléoduc Énergie Est. Par la suite, l’article trompeur a été approuvé par un directeur du projet Énergie Est qui l’a partagé sur son compte Twitter en affirmant qu’il était « à ne pas manquer ».

Plutôt que de s’excuser pour l’attaque lorsqu’elle fut portée à son attention, Kevin Libin, rédacteur au Financial Post, s’en est également remis à son compte Twitter pour répéter des affirmations trompeuses et autres théories du complot.

D’après Linda Solomon Wood, la rédactrice en chef du National Observer, « le financement du National Observer provient principalement d’individus qui prennent le journalisme à coeur et le voient comme une partie intégrale d’une démocratie en santé, et qui savent qu’un public informé est vital pour qu’une démocratie puisse bien fonctionner. Avec cette plainte, nous condamnons les comportements qui empêchent des journalistes comme De Souza de bien rapporter l’information au sujet d’une des industries les plus importantes du Canada. Le Financial Post devrait être tenu responsable pour cette attaque injustifiée et être appelé à l’ordre par ses pairs. »

-30-

Pour plus de renseignements :
Bea Vongdouangchanh | 613-299-1807
Mike De Souza | mikedesouza@nationalobserver.com
Linda Solomon Wood | linda@nationalobserver.com

À PROPOS DU NATIONAL OBSERVER
National Observer est un site de nouvelles créé en 2015. Depuis son lancement, plus de 8 millions d’articles ont été lus sur notre site lu par plus de 5 millions lecteurs. National Observer a aussi été finaliste pour plusieurs prix en 2016 pour l’excellence en journalisme.