La Presse Canadienne :

Le Parti québécois demande au ministre de l’Environnement, David Heurtel, de rendre publics les communications entre son ministère et le promoteur du projet d’oléoduc Énergie Est, affirmant que les citoyens «ont le droit de savoir si le gouvernement libéral a choisi de favoriser les intérêts particuliers de TransCanada au détriment de l’intérêt public». Le porte-parole péquiste en matière d’environnement, Mathieu Traversy, qualifie de «complètement surréaliste» le délai de six semaines accordé à la société TransCanada pour réaliser l’étude d’impact environnemental qu’elle doit présenter au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Lire sur La Presse