Isabelle Porter / Journaliste, Le Devoir :

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, rejette le projet d’oléoduc de TransCanada sous sa forme actuelle en raison de ses impacts potentiels sur les cours d’eau. « Si aujourd’hui, j’avais une décision à prendre avec mon conseil municipal, avec les infos que j’ai, ce serait non », a déclaré M. Lehouillier. « Pour nous, ce qui n’est absolument pas négociable, c’est nos prises d’eau. » Déjà sceptique, le maire a vu ses craintes confirmées par les études rendues publiques mercredi par la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). « Elles sont venues confirmer que les études présentées par TransCanada sont nettement insuffisantes, dit-il. Lac-Mégantic, c’est pourtant loin de chez nous, mais après, on a été obligés de fermer le robinet à 50 000 personnes. C’est énorme. En 24 heures, il a fallu établir un système temporaire dans la rivière Beaurivage. En hiver, ça aurait été impossible. »

Lire sur Le Devoir

ICI Radio-Canada : Oléoduc Énergie Est : « le travail n’est pas bien fait », s’inquiète Gilles Lehouillier

Le Soleil : Lévis ferme la porte au pipeline