Sarah-Maude Lefebvre / Le Journal de Montréal :

Le projet Énergie Est en est un « difficile », reconnaît le ministre de l’Énergie Pierre Arcand qui affirme toutefois n’avoir fait aucune pression sur TransCanada pour que celle-ci se conforme aux lois environnementales québécoises. «Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un projet qui depuis le début est difficile. C’est un projet qui suscite beaucoup de controverses. C’est pour ça que le gouvernement prend son temps», a lancé le ministre Arcand lundi en marge d’une conférence de presse sur des investissements du Fonds verts.

Lire sur Le Journal de Montréal