Pierre Arnaud / Journaliste, La Presse Canadienne :

Un déversement d’hydrocarbure en eau salée serait extrêmement difficile à circonscrire. Témoignant, mardi, devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) qui se penche sur le projet d’oléoduc Énergie Est, le professeur Émilien Pelletier, de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski, a expliqué qu’une nappe de pétrole en mer n’est pas homogène.

Lire sur La Presse