Jean-François Cliche / Le Soleil :

(Québec) Le principal risque que le projet de pipeline Énergie Est pose pour la santé n’est pas toxicologique, mais bien «psychosocial», a indiqué vendredi matin un médecin du ministère de la Santé aux audiences du BAPE. «On partage votre vision», a répondu le Dr Michel Savard, spécialiste en santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux, à une citoyenne qui demandait si les impacts psychologiques comme le stress seraient pris en compte dans les conséquences d’un déversement.

Lire sur Le Soleil