Éric Plouffe / ICI Radio-Canada :

EXCLUSIF – Jacques Gauthier, un des commissaires de l’Office national de l’énergie (ONE) visé par une demande de récusation dans le cadre des audiences sur le projet d’oléoduc Énergie Est, a dû payer une pénalité administrative de 9000 $ en 2014 après avoir reconnu avoir commis un délit d’initié. En mai 2008, Jacques Gauthier est le président du conseil d’administration du fabricant d’éoliennes AAER. Cette compagnie espère obtenir un contrat d’Hydro-Québec à la suite d’un appel d’offres en matière d’énergie éolienne. Lorsqu’Hydro-Québec annonce qu’elle n’a pas retenu la soumission de sa compagnie, Jacques Gauthier entreprend rapidement de vendre des actions d’AAER. Mais il est allé trop vite, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’AMF lui reproche d’avoir enfreint l’article 187 de la Loi sur les valeurs mobilières et d’avoir ainsi commis un délit d’initié. Cet article exige que le public soit bien informé avant qu’une transaction soit faite par un initié.

Lire sur ICI Radio-Canada

écoQuébec Info : Évaluation canadienne d’Énergie Est : chronique d’un échec annoncé

Le Devoir : ONE: Gauthier a déjà été blâmé