Jessica Nadeau / Le Devoir :

L’ONE s’excuse d’avoir caché des informations sur une rencontre avec l’ex-PM, alors consultant

En décembre 2014, l’adjointe exécutive de Jean Charest écrit à Jacques Gauthier, membre de l’ONE, pour lui demander des précisions sur la rencontre qu’il a sollicitée avec l’ancien premier ministre. « Je veux introduire le nouveau chair de l’Office [sic] et parler des grands enjeux qui toucheront le Québec au niveau pétrolier (Energy East, etc.), répond Jacques Gauthier. Une rencontre assez générale somme toute. » Il précise plus tard qu’il souhaite « faire le point sur les divers dossiers qui sont en cours et qui affecteront notamment la province de Québec ». Il espère « une discussion ouverte avec M. Charest sur ces sujets ». (…)

Les notes manuscrites de l’un des participants de l’ONE se rapportent directement au projet de TransCanada. On y retrouve notamment des références telles que :« Économie a besoin d’investissements […] Quels profits pour Qc ? Clé. […]Communications […] Sécurité du pipeline. » Ces courriels et ces notes contredisent les propos tenus le mois passé par le conseiller de Jean Charest, Grégory Larroque. Au National Observer, début juillet, il confirmait la tenue de cette rencontre, à laquelle il avait assisté, mais il affirmait qu’Énergie Est n’avait jamais été abordé. Même son de cloche du côté de l’Office national de l’énergie, qui soutenait que le sujet n’avait pas été à l’ordre du jour. Rappelons que les membres de l’Office national de l’énergie n’ont pas le droit de discuter d’un projet à l’étude en dehors des audiences.

Lire sur Le Devoir

Recueil d’articles sur le sujet