Valérie Borde / Journaliste, L’actualité :

La nouvelle politique énergétique du Québec, annoncée la semaine dernière, a été plutôt bien reçue. Pour la première fois, en effet, elle évoque l’idée qu’une transition vers une économie plus faible en carbone est nécessaire. Mais c’est un énorme défi qui attend le gouvernement, les entreprises et la population si on veut atteindre les objectifs visés. Une des cibles fixées consiste par exemple à améliorer de 15 % l’efficacité énergétique d’ici 2030 par rapport au niveau de 2013. Autrement dit, les Québécois devront en moyenne utiliser 15 % moins d’énergie à cette date pour satisfaire leurs besoins.

Lire sur L’actualité