François Desjardins / Journaliste, Le Devoir :

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) associés au secteur de l’énergie n’ont pas augmenté en 2015 et se trouvent essentiellement au « même niveau qu’en 2013 », s’est réjoui mercredi l’Agence internationale de l’énergie en évoquant un « découplage confirmé » entre croissance économique et pollution atmosphérique. Cette deuxième année de stabilité des émissions de GES survient alors que la Chine et les États-Unis, plus grands émetteurs au monde, ont vu leurs émissions diminuer de 1,5 % et 2 % respectivement, en raison d’un usage plus modéré du charbon pour produire de l’électricité. En contrepartie, elles ont augmenté ailleurs en Asie, de même qu’en Europe.

Lire sur Le Devoir