Hugo Duchaine / Le Journal de Montréal :

Les dangers d’un déversement de bitume du pipeline Énergie Est près du fleuve Saint-Laurent seraient encore pires qu’appré­hen­dé, alertent des experts en traitement de l’eau qui se basent sur un accident survenu en Saskatchewan l’été dernier.

Découvrez plus de 500 articles sur le pipeline d’exportation Énergie Est

«Le bitume dilué [que transporterait Énergie Est] ne reste pas juste en surface, il coule. Les prises d’eau ont donc beau être en profondeur, il n’y a pas de solution à ça», lance Guy Coderre, enseignant au Centre national de formation en traitement de l’eau.

M. Coderre a présenté il y a quelques jours sa nouvelle étude au Forum sur l’environnement Americana, à Montréal. Il mesure les conséquences d’un déversement de bitume dilué survenu l’été dernier dans le nord de la Saskatchewan.

Ses constats sont alarmants. À la suite d’un bris survenu à 300 mètres d’une rivière, 100 000 litres de bitume s’y sont échappés. La rivière a été polluée sur une distance de 500 km, en dépit des tentatives qui ont été faites pour retenir le bitume.

Des particules en suspension ont été retrouvées dans toute la colonne d’eau, c’est-à-dire autant en surface qu’au fond de la rivière.

Lire sur Le Journal de Montréal

Manif le 28 mars : Comité d’accueil pour le panel de réforme de l’ONÉ