Martin Vallières / La Presse :

La production d’électricité de sources renouvelables comme le vent, l’énergie hydraulique et solaire est en plein boom d’investissement, encouragée par le foisonnement de programmes gouvernementaux visant à réduire la pollution de l’air par les combustibles fossiles. Aux États-Unis seulement, les projets en chantier et en préparation pourraient mobiliser quelque 400 milliards US en investissements d’ici 10 ans, pour le développement de 200 000 MW en capacité électrique. Si ça se réalise, ça équivaudrait à quatre fois la capacité de production disponible chez d’Hydro-Québec. Ambitions démesurées ? Pas si sûr, notent les analystes en énergie de la Financière Banque Nationale dans un récent rapport sur les producteurs d’énergie indépendants (P.E.I.) qui sont cotés à la Bourse de Toronto. Dans le secteur éolien, où l’efficacité des équipements et les coûts de production sont ceux qui s’améliorent le plus dans le domaine des énergies renouvelables, 10 000 MW de capacité ont été inaugurés l’an dernier seulement, aux États-Unis.

Lire sur La Presse