ICI Radio-Canada :

La population de Lac-Mégantic souffre encore des conséquences de la tragédie ferroviaire de 2013 même si quelques améliorations de la santé psychologique des gens sondés sont observées.

C’est ce qui ressort de la troisième enquête sur le sujet menée par la Chaire de recherche sur les événements traumatiques, la santé mentale et la résilience de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), en collaboration avec la Direction de santé publique de l’Estrie.

Dans son enquête dévoilée mardi à Sherbrooke, trois grands constats sont faits, dont celui de cette souffrance toujours bien présente surtout chez les individus ayant été davantage exposés au drame et chez ceux qui éprouvent de la difficulté à faire face au deuil de leur proche. Sur une note plus encourageante, on observe aussi une stabilité et même une certaine amélioration de la santé psychologique chez les répondants qui ont participé à l’enquête.

On apprend également que les gens n’ont pas hésité à utiliser les services médicaux et psychosociaux, ce qui porte à croire que le message de consulter un professionnel de la santé s’est imprégné dans la communauté.

Lire sur ICI Radio-Canada

Les Méganticois vont mieux

Éliane Thibault / Le Journal de Montréal :

LAC-MÉGANTIC | L’état de santé psychologique des Méganticois s’est amélioré depuis un an alors qu’ils acceptent davantage de se tourner vers l’aide qui leur est offerte.

Bien que la situation se soit légèrement améliorée, il y a toujours près de la moitié des citoyens qui souffrent de manifestations de stress post-traumatique, trois ans et demi après l’explosion d’un train qui a fait 47 morts en juillet 2013.
Manon Bouchard fait partie de ceux qui ne sont toujours pas guéris.

Les dégâts de l’explosion au centre-ville de Lac-Mégantic s’arrêtaient à la limite de son terrain. Trois ans et demi après les événements, sa gorge se noue lorsqu’elle raconte comment elle a vécu la nuit du 6 juillet 2013.

Depuis les événements, la dame de 46 ans affirme avoir perdu une certaine insouciance. Parfois, des odeurs, des sons, la chaleur estivale ou même certains couchers de soleil lui rappellent des bribes de cette nuit funeste.

Lire sur Le Journal de Montréal

Lac-Mégantic se relève tranquillement

Jacynthe Nadeau / La Tribune :

(Sherbrooke) La population de Lac-Mégantic se relève tranquillement de la tragédie ferroviaire de 2013 même si elle en porte encore des séquelles importantes, amplifiées par le contexte de la reconstruction du centre-ville et par les procédures de recours collectif.

C’est ce qui se dégage de la troisième enquête de santé menée à Lac-Mégantic l’automne dernier par la Chaire de recherche sur les événements traumatiques de l’Université du Québec à Chicoutimi en collaboration avec la Direction de santé publique de l’Estrie.

Les symptômes anxieux et dépressifs sont assez stables depuis trois ans, les manifestations de stress post-traumatique ont diminué légèrement chez les citoyens fortement exposés à la tragédie, tandis que les personnes qui souffrent semblent de plus en plus enclines à aller chercher de l’aide.

Lire sur La Tribune

La Tribune : Une longue guérison

La Tribune : Lac-Mégantic: le CP veut connaître l’ampleur des réclamations